ⵎⵉⵍⵉⴰ

Label Deglet Nour

Vertreter der EU und des algerischen Landwirtschaftsministeriums haben am Dienstag (19.7.) in Algier beschlossen, ihre Zusammenarbeit im Rahmen des EU-Algerien-Assoziierungsvertrags durch die Durchführung von drei neuen Partnerschaftsprojekten im Bereich der Landwirtschaft und Tiersicherheit zu verstärken.

Im ersten Projekt sollen die Marken von drei einzigartigen Produkten aus algerischem Boden, '' „Deglet Nour'' (Dattel) aus Tolga, getrockneten Feigen aus Beni Maouche und Tafeloliven aus Sig, durch die Entwicklung eines Etikettierungs- und Labeling-Systems, geschützt werden, das den geltenden EU-Standards entspricht.

Das zweite Projekt hat das Ziel, die Kompetenz der algerischen Behörden im veterinären Bereich zu erhöhen, die Fähigkeit und die Dienste der Kontrollinstanzen in diesem Bereich zu stärken und die Modernisierung der regionalen und nationalen Labors des algerischen Veterinärinstituts voranzutreiben, um den europäischen und internationalen Standards zu entsprechen.

Im Rahmen des dritten Projekts soll ein umfassendes und integriertes Informationssystem zur Kennzeichnung, Registrierung und Überwachung von Tieren eingeführt. Das Tiersicherheitssystem soll ermöglichen, die Kontrolle über die Verwendung von Tierarzneimitteln zu verbessern und effizienter und flexibler zu gestalten. Das Veterinärinformationssystem soll auch allen beteiligten Partnern und Agenten ermöglichen, auf eine zentrale Datenbank zuzugreifen und ihre Informationen auszutauschen.

 

(Quelle APS)

People in this conversation

  • Peanuts ! La réalité sur le terrain.

    Les exportations hors hydrocarbures ont atteint 818 millions de dollars durant les six premiers mois de 2016.
    La baisse des ventes du pétrole a entraîné une forte chute des importations algériennes. Le déficit commercial enregistré au 1er semestre 2016 a atteint 10,83 milliards de dollars.
    La diversification de l’économie reste un objectif lointain de l’économie algérienne, encore sous l’emprise de sa dépendance aux hydrocarbures qui ne permettent plus à l’Etat d’engranger les recettes confortables depuis la chute des cours du pétrole. Ainsi, les hydrocarbures continuent à représenter l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger pour une part de 93,55% du volume global des exportations, avec un montant de 11,86 milliards de dollars durant les six premiers mois, contre 17,868 milliards de dollars à la même période de 2015 (-33,62%), soit une baisse de 6 milliards de dollars.

    Les exportations hors hydrocarbures, qui ont représenté 6,45% du montant global des exportations, ont diminué à 818 millions de dollars, en baisse de 22,83% par rapport aux six premiers mois de 2015. Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 624 millions de dollars (contre 846 millions), des biens alimentaires avec 129 millions de dollars (contre 150 millions), des produits bruts avec 34 millions de dollars (contre 50 millions), des biens d’équipements industriels avec 22 millions de dollars (contre 8 millions) et des biens de consommation non alimentaires avec 9 millions de dollars (contre 6 millions).

    Deglet Nour oder nicht, le pays doit d´abord mettre des minsitres comme Bouchouareb, qui occupe un porte important, à la Porte.
    Celui qui posède des appartements de luxe à Paris, qui est compromis dans les Panama Papers, qui freine le capitaine de l´industrie algérienne, en l´occurence Issad Rebrab (CEVITAL), devrait avoir assez d´honneur pour démissionner, comme l´ont fait d´autres ministres dans le monde.

    Quand nos ambassades algériennes dans le monde commenceront à honorer comme il le faut la Journée du 5 Juillet qui a permis à l´Algérie de devenir indépendante, alors nous verrons une petite lueur d´espoir à l´horizon, qui permettra aux hommes d´affaires étrangers de venir investir chez nous. Que fait, par exemple, notre attaché cuturel en Allemagne, à part encaisser des salaires faramineux qui approchent des 10.000,00 EUR nets, ce qui est ignoble religieusement (porter le foulard et le Hidjab en est une insulte pour cette attachée) quand le pays est au bord de l âbime ?

    Tant que ces questions n´ont pas de réponses, notre pays restera ancré dans la jungle de la médiocrité et de la corruption. Il en va de l´avenir du pays ! Des hommes, des vrais, luttent contre ce phenomène. Il en faudrait plus, afin que l´Algérie sous un patriote comme Abdelaziz Bouteflika, trahi par son entourage, voit enfin cette petite lumière au bout du tunnel.

    0 Like
Template Settings

Color

For each color, the params below will be given default values
Blue Oranges Red

Body

Background Color
Text Color

Header

Background Color

Spotlight3

Background Color

Spotlight4

Background Color

Spotlight5

Background Color

Footer

Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family
Direction